Etre parent, oui mais restez un couple ET heureux, c’est mieux !

Restez un couple fou amoureux après un enfant, c’est le souhait de chacun de nous. Durant les 9 petits mois avant la naissance de Bébé, chacun de nous pense à cette nouvelle vie, souvent sous les plus beaux aspects. On imagine ces dimanches en famille, un joli réveil, une table remplie de bonnes choses, avec son bébé, biberon en main tout sourire. La réalité ressemble plutôt à un réveil sportif à 7h de bon matin avec un Bébé qui a terriblement faim et qui a passé une nuit agitée, une Maman debout et un Papa au fond du lit, c’est le week-end, chacun son tour les gars ! 🙂 Tout ceci pour dire que garder une vie de couple heureuse n’est pas forcément jouée d’avance.
La peur de perdre sa moitié, être seul(e) avec ces enfants, brisé(e) tous nos rêves et nos espoirs d’un couple épanoui, une famille heureuse à ces côtés.

 

Cette peur réside dans le fait que notre couple ne dure qu’un temps donné, un nombre d’années déterminé… Et qu’un beau jour, notre couple subisse le même sort que beaucoup de couples actuellement : la séparation, le divorce, une bataille juridique pour la garde des enfants, la maison et les quelques (insignifiants) meubles en commun. Regardons autour de nous, ils ne sont pas rares ces couples, nos amis, qui se déchirent, et prennent cette décision irrévocable. On est heureux pour eux, car on sent dans leur regard le soulagement de se séparer de leur ex-mari, ex-femme : celle/celui qui est devenu cet(te) inconnu(e).

Mais comment ont-ils pu en arriver là après tant d’années, après tant de projets ?

D’une certaine manière, le train de vie actuel fait que l’accomplissement de soi est fortement mis en avant. La carrière professionnelle est souvent privilégié par l’un des deux dans le couple, souvent le mari. Et la femme privilégie sa vie de maman, ces enfants, et mène sa carrière de front parfois avec quelques regrets de ne pas pouvoir se donner plus. Ces couples s’oublient avec le temps, le quotidien empiète sur leur amour. Le soir après 8 – 10h de travail ou plus, on prépare le diner, s’occupe des enfants, on dine devant la TV, on ne sait plus vraiment se parler, les journées sont parfois longues et compliquées, et les enfants ne sont pas forcément coopératifs. Il arrive que l’un ou l’autre parte quelques jours pour le travail, pour le plaisir, de temps en temps, on rencontre d’autres personnes, on découvre de nouveaux endroits, on s’épanouie pour soi, on s’enrichie personnellement, culturellement, humainement et une fois chez soi, on a qu’une envie : s’isoler, se reposer, prendre du temps pour soi, se divertir, SEUL. On oublie l’autre, notre vie est amplement rempli, notre cerveau en ébullition, on n’a plus forcément envie de partager, de sortir, d’échanger et pourtant la priorité, l’essentiel devrait être le partage, l’attention, la découverte, le temps avec notre moitié et pas ailleurs. Les soirées, les week-ends quand les enfants sont couchés finissent par deux êtres, téléphone en main devant un bon film ou une émission, jusqu’à ce que nos petits yeux se fatiguent, un “Bonne nuit” et au lit, ce sera tout Chéri. On perd l’essentiel, la promesse que chaque couple se doit : on s’aime, on se soutient, on s’écoute, on se désire, on partage et on s’élève ENSEMBLE.

L’amour, ça se fatigue, ce n’est pas éternel, ça s’entretient, les deux amoureux s’éloignent, ne se regardent plus, ne savent plus se parler, se désirer, se montrer leur amour, par des attentions, des mots tendres, un brin de folie, du temps à deux, loin de tout mais surtout rien qu’à deux. Ils vivent, ils cohabitent, deux bons parents au petit soin pour leur(s) enfant(s), ils partagent la vie de famille, le quotidien, quelques moments de tendresse de temps à autre. Ils existent mais pour eux, dans leur vie parallèle, individuelle, ils se perdent, ils ne sont plus un couple, un duo uni… et un beau jour, on se réveille à côté d’un homme, d’une femme qu’on ne reconnaît plus, qu’on a perdu quelque part, à qui on n’ose plus parler, approcher, un fossé s’est créé, on a un profond regret d’avoir passé tant d’années à côté d’une personne qu’on a aimée mais aujourd’hui si éloignée. Ces deux êtres ne s’aiment plus, ne se désirent plus, leur priorité, leur projet auparavant mutuels, sont devenus personnels à chacun, ils se sont épanouis seuls et en parallèle, l’un et l’autre. Ils sont devenus des étrangers.


Rien n’est acquis dans la vie. Le mariage, les enfants ne sont plus des éléments pour retenir l’autre.

L’amour et le désir sont des choses acquises aujourd’hui mais qui ne le seront plus demain.

A nous de nous donner les moyens, chacun de nous a les cartes de son destin.

Bisous, FamilyL♥ve

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

3 Comments

  1. Je crois que c'est le plus difficile, garder une vie de couple au beau milieu de toutes ces obligations familiales et professionnelles. Je n'ai pas de recette miracle, mais chez moi, on essaie d'avoir toujours un ou deux projets communs à mener..

    1. Nous aussi, nous essayons un maximum de rester uni, avec des projets pour l'avenir mais il n'est pas toujours facile de faire face au quotidien.
      Merci d'être passé, Bisous Bisous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *