Notre petit démon en action

Du haut de ces 22 mois, notre petit ange se transforme parfois en démon (ahaha) ! C’est vrai qu’il y a encore quelques temps, il était tout tendre et attendrissant. Sa réponse favorite restera le “non” mais lorsqu’on lui disait que c’était comme ça et pas autrement, il nous suivait… mais ça, c’était avant !

Les crises ont débutés avec Maman… et oui, parce que Doudou ne fait pas trop le malin devant Papa (rires) , c’est bien connu tout ça, vous ne me direz pas le contraire les mamans !

Tout a commencé par une balade dans les magasins… Avant Doudou adorait se promener, il était calmement assis dans sa “pouss-pouss” (poussette) et il faisait coucou aux gens, nous montrait ce qu’il rendait fou de joie. Et voilà, qu’une petite promenade d’une dizaine de minutes dans un magasin a révélé en lui son petit côté démon. Bien installé dans sa poussette, je m’attelle à être rapide, mais Doudou commence à crier, il veut descendre.. Bon allons-y : “Tiens moi la main, je te descends, tu restes bien à côté de moi”. Ni une ni deux, Doudou part en courant vers la sortie, me fait courir entre les rayons, je l’installe à nouveau dans sa poussette, et revient les cris. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, je tente la discussion mais Doudou ne semblait pas vouloir entendre mes paroles. Je le laisse se calmer, et je paie mes articles, quelque peu gênée, devant la caissière. Et nous courons tout droit vers la sortie !

Ce n’est qu’un petit événement parmi tant d’autres, Doudou ne veut plus écouter lorsqu’on lui demande de monter dans la voiture, d’aller se doucher, se coucher, de rester à côté de nous. Le repas est devenu un amusement, et si on jetait tout parterre ou on étalait tout sur la table ? Ce serait certainement plus drôle ! Doudou veut décider de tout et si nous avons le malheur de refuser, il se met à crier, hurler. Nous avons employé les grands moyens : la discussion, les punitions… Oui, ce n’est pas facile quand tu rentres du travail, tu aimerais retrouver ton petit ange qui joue tranquillement dans le salon avec ces LEGOs, on essaie de lui trouver des excuses : il est peut-être malade, ça le rend grognon d’être malade, il a sans doute passé une vilaine journée… Ça nous arrive à nous aussi ! Mais on ne cède pas, on continue la confrontation, c’est pour son bien ? (Les parents qui se rassurent)

Mais finalement, mon petit bébé est tout simplement en train de devenir un petit garçon. Dans ses petits yeux tout ronds, on ressent de la contradiction, de la confusion, dans son regard, dans ses petits mots, dans ses actes, il essaie tout simplement de prendre son indépendance, de devenir un petit être à part entière, de se détacher de ses parents, avoir ses propres avis, exprimer ces désirs, ces envies, parfois maladroitement, mais c’est l’apprentissage. On emploie alors la négociation “Encore un quart d’heure de jeu, après on range avec Maman, et on va faire dodo avec nin-nin et tutute”, plutôt que “NON ! Doudou s’est dodo maintenant, tu ne discutes pas” et tout ça dans les cris, avec Papa et Maman énervés, eux aussi fatigués de leur journée de travail !

Le plus important, et c’est ce que nous retenons chaque jour de notre petit (démon) ange, c’est de voir le petit garçon qu’il devient, ces petites mimiques tirés de Maman,l ‘entendre dans la voiture tous les matins lorsqu’il a une voiture devant nous “Allez, avance”, je ne peux qu’éclater de rire, Maman est râleuse en voiture (rires) et toutes ces petites expressions volés à Papa… Un reflet de nous-même, il nous fait mourir de rire, on adore ça. Ces petits câlins et bisous qu’il nous fait volontiers, on en redemande avec plaisir. Sa façon de jouer évolue, il dispute ces petites voitures ou ces doudous. On est tellement fier de notre petit garçon !

Bisous, FamilyL♥ve

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *