Des mots sur des maux

Tu as fêté tes trois mois hier, mon petit cœur et Maman reprendra le chemin du travail dans 8 jours. Tu vas tellement me manquer, mon petit bébé. Maman y va contrainte et forcée si elle pouvait, elle resterait à tes côtés.

Tu sais, mon petit bébé, faut que je vous parle à toi et ton grand frère… Maman ne relâche jamais la pression, les journées sont longues, elles commencent tôt et finissent si tard, sans répit, Maman ne démissionne jamais, elle ne se permet pas d’arrêter, de s’asseoir et vous dire à tous les trois maintenant débrouillez-vous sans moi. Elle ne s’arrête pas une seconde, elle est constamment sollicitée, occupée, préoccupée, stressée que tout soit parfait .Et pourtant la petite voix en elle sait qu’il est temps, Maman l’a compris.

Pardon mon petit ange de n’avoir plus que quelques jours à tes côtés toi et moi, en tête à tête, je sais combien tu es heureux auprès de ces dames qui s’occupent de toi mais Maman est triste lorsqu’elle te laisse à la crèche, et elle a les larmes aux yeux quand elle te retrouve car tu lui as tellement manqué. Elle aimerait te regarder grandir chaque jour…

Pardon à toi mon grand de ne plus avoir autant le temps et parfois la patience pour jouer, rire à tes côtés, je t’entends au loin demander sans cesse ma présence auprès de toi, je fais du mieux que je peux crois moi.

Depuis toutes ces années, j’ai jamais baissée la tête et ni baissée les bras. C’est la première fois…

Maman ne sait plus s’asseoir 5 min pour se reposer, car elle vous entend l’appeler. Chaque soir, chaque matin, c’est une bouffée de stress, le rythme est effréné, ton frère a faim, veut jouer, il y a le manger à préparer, tu veux ton biberon, t’es fatigué… Maman arrête seulement de faire et de penser, quand elle parvient à atteindre son lit et peut enfin s’allonger. Mais lorsque les rares fois où vous n’êtes pas là, Maman est angoissée de se retrouver seule face à elle et ses pensées.

Je vous promets une chose mes bébés, j’ai posé des mots sur mes maux.

Maman redeviendra celle qu’elle était, le sourire aux lèvres, battante et retrouvera goût à la vie. Ce sera long, pas de tout repos, Maman aura mal encore parfois, elle pleurera encore des fois, c’est pas de votre faute, il va falloir qu’elle prenne sur elle pour parler et se battre pour se débarrasser de ce fardeau qui pèse sur elle. Il faut recoller les morceaux car Maman est un puzzle, il manque des bouts, ils sont pour la plupart abîmés, certains même ont été détruits, jetés mais on va y arriver. Ensemble. Je veux et je tiens à cette famille heureuse, comblée, à ces rires, ce bonheur et cette complicité. Je veux profiter de la vie à vos côtés.

Tous les trois, Je vous aime de tout mon cœur, il n’y a QUE vous qui comptez

Bisous, FamilyL♥ve

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *